A l'entrée de Shambani on trouve le chemin menant à la plage splendide et sauvage de la Mosquée de la rivière Congo à 300 mètres plus loin : perle de la côte kenyane.
La plage accueille ses visiteurs dans un cadre extraordinaire de baobabs de toutes formes et de toutes tailles qui ceinturent la plage et la rive droite de la Rivière Mwachema.
En passant de l'autre côté de l'ancienne mosquée, monument national kenyan, vous arrivez à l'embouchure de la rivière où vous pourrez admirer la forêt de palétuviers qui la surplombe.
A l'arrière plan, un panorama de cocotiers à vous couper le souffle s'étend le long des rives de la rivière, continuant à perte de vue vers les pentes du Parc National des collines de Shimba (Shimba Hills).
Le delta de la rivière change continuellement sous l'action des marées, passant de grandes dunes de sable à un paysage différent chaque jour.

Même à marée basse, quand la plage devient terriblement vaste, vous pourrez vous baigner et nager, particularité vraiment unique.

Ceci est dû à la barrière de corail correspondant avec la rivière, créant un melango, ou une barrière, accédant à la pleine mer.

Donc, à la sortie de la plage, vous pourrez aller pêcher en pleine mer ou voguer avec les ngalawa, outriggers utilisés par les pêcheurs locaux.

Salim Omari, responsable de la baignade, s'occupe des lits bain-de-soleil et des transats pour les visiteurs de Shambani et améliore ses fins de mois en vendant des coquillages et madafu (noix de coco) fraîchement cueillies et en organisant des excursions extraordinaires connaissances des oiseaux sur la rivière en ngalawa.